Jeudi

<div id="div_widget_meteo_paris"><!-- Widget2 Meteo copyright 2013 - Modification et reproduction interdite --><span id="lien_widget_meteo_paris" style="display:block;height:0"><a href="http://www.meteo-chamrousse.com">M&eacute;t&eacute;o chamrousse</a></span><script type="text/javascript" src="http:⁄⁄www.meteo-chamrousse.com/widget3/loader/4/21/000000/version2/0b0f4c/zzzzzz/000/000/000/1/1__1__0__0"></script></div>

Partager sur Facebook

 

Prévisions météo réalisées

par Guillaume Séchet

Météorologiste et présentateur météo à

Ca s’est passé un 24 juil !

L'Almanach météo du 24 juil L'Année de votre naissance
Météo pour une autre ville :

Météo en temps réel


Vos observations en direct

La Croix
Roche B
Webcam de chamrousse - Roche Béranger
webcam 
Ajouter votre webcam
Toutes les webcams

Suivi des précipitations
Secteur : Chamrousse
Toutes les cartes de précipitations


Suivi des températures
Secteur : Chamrousse
Températures Chamrousse
Ajouter votre station météo
Tous les graphiques Autres stations météo

Suivi des températures
Secteur : France
Toutes les cartes des observations météo

Suivi des nuages
Secteur : Europe



Les chroniques météo de l'année 2013 1er trimestre....



Déposez une photo

Trimestre précédent




Ecarts à la moyenne 2013

Evènements météo marquants de janvier à mars 2013


Ce premier jour de l'année 2013est marqué par les inondations dans le Nord-pas-de-Calais (crue de la Lys et de l'Aa). Plusieurs communes ont les pieds dans l'eau.




Du 5 au 7 janvier 2013, le Roussillon connaît un temps vraiment printanier. Samedi 5 janvier (et sous un soleil sans un nuages), le thermomètre affiche 20°C à l'ombre à Perpignan. La température ne descend pas en-dessous de 15°C dans la nuit de samedi à dimanche. Dimanche 6 janvier après-midi, le thermomètre flirte avec les 22°C et lundi 7 janvier après-midi, il fait 23°C !



A PARTIR DU SAMEDI 12 JANVIER 2013 et jusqu'au 26/27 JANVIER 2013 : vague de froid avec de fréquentes chutes de neige - pas de réels redoux sur le Nord-Pas-de-Calais et des interruptions ailleurs

Samedi 12 janvier 2013, de l'air froid envahit l'extrême Nord de la France et quelques chutes de neige se produisent près de la Belgique (notamment vers Lille).


Le samedi 12 janvier 2012 au soir, la neige fait son apparition à Houplines (nord de Lille, près de la Belgique).

Dimanche 13 janvier 2013, le froid gagne toutes les régions situées au Nord de la Seine (températures proches de 0°C en journée et -1/-3°C en soirée). Il neige faiblement entre le Nord, la Picardie, l'IDF (quelques flocons voltigent jusque dans Paris en début de soirée) ainsi que sur le Nord de la Lorraine.



Dans la soirée du lundi 14 janvier 2013, une perturbation très active occasionne de fortes chutes de neige sur le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, l'IDF (neige tenant à peine au sol dans Paris et sur l'Ouest de la région), puis toutes la moitié Est est touchée dans la nuit et la matinée du mardi 15 janvier 2013 (voir carte). La Normandie reste un peu en marge car il y fait trop doux (0/3°C). Marseille est même temporairement touchée dans la matinée du mardi 15 janvier, mais la neige ne tient pas au sol.


Dans la soirée du 14 janvier 2013, le Nord disparaît sous un épais manteau blanc de 5 à 7 cm.


Épaisseurs de neige estimées mardi 15 janvier 2013 à midi (contrairement à ce que cette carte de prévisions indique : pas de neige en plaine dans le Sud-ouest).



Dans le même temps (14 et 15 janvier 2013), de très fortes précipitations accompagnées de violentes rafales de vent (115 km/h à Cap Breton) provoquent des inondations au Pays-Basque et de nombreuses avalanches dans l'Ouest des Pyrénées.

En 3 jours et demi (entre le dimanche 13 janvier et le mercredi 16 janvier 2013), il tombe :
  • 102 mm de pluie à Argelès-Gazost (65)
  • 108 mm à St-Jean-de-Luz (64)
  • 2 m de neige dans les massifs de l'Aspe et d'Ossau (64) à 2000 m d'altitude.




Dans la nuit du 15 au 16 janvier et la journée du 16 janvier 2013, une nouvelle perturbation océanique s'étend de la Bretagne au Sud-ouest. Comme l'air froid résiste plus à l'est, des chutes de neige se déclenchent entre la Charente, la Dordogne, le Nord de Midi-Pyrénées et une partie du Languedoc.

On mesure :
  • 15 à 20 cm dans le Lot et dans l'Ouest de l'Aveyron
  • 12 cm à Gourdon (Lot)
  • 6 cm à Albi (81)
  • 4 cm à Limoges
  • Quelques flocons jusqu'à Montpellier, Béziers et Agde




Mercredi 16 janvier 2013, le froid s'accentue sur les régions du Nord et de l'Est. En raison des sols enneigés, les températures minimales atteignent -16°C à Rouvroy (80), -14°C à St-Quentin (02) et -13°C à St-Geoirs (38). Les températures maximales de la journée ne dépassent pas 0 à -3°C sur toutes ces régions.

Jeudi 17 janvier 2013 , les fortes gelées concernent presque toute la France.
Les températures minimales sont de :

-21°C aux Bessans (73)
-20°C à Mouthe (25)
-16°C à Rouvroy (62) et Chaumont (52)
-15°C à Aurillac et Rodez
-13°C à St-Quentin (02)
-12°C à Lille et Luxeuil-les-Bains (70)
-11°C à Mouroux (77)
-10°C à Nancy
-8°C au Bourget, Roissy, Orly


Températures minimales du 17 janvier 2013

Dans l'après-midi, les températures restent négatives sur les trois-quarts de la France avec un maximum de :

-8°C à Lille (brouillard givrant)
-6°C à Rodez (12)
-5°C à Grenoble-St-Geoirs (38)
-4°C à Nancy, St-Etienne (43)
-3°C à Nevers, Bourges, Limoges, Châteauroux, Lyon Satolas, Mâcon
-1°C au Bourget, Roissy, Melun




En matinée de jeudi 17 janvier 2013, la neige fait son apparition (averses ponctuelles) entre Nice et St-Raphaël. Le sol est blanc entre la presqu'île de St-Tropez et Cannes.




Vendredi 18 janvier 2013
, les températures minimales restent comprises entre -5 et -10°C sur les trois-quarts de la France
avec des pointes à -15°C
à Rodez et -10°C à Abbeville (80).

Par ailleurs, une perturbation océanique arrive dans l'air froid et engendre des chutes de neige entre Nantes, Rennes, Lille, Paris, Troyes, la vallée du Rhône et l'Ouest du Massif central. La neige arrive sur l'IDF en soirée avec 2/4 cm qui tiennent très bien au sol car il y fait -1/-3°C.

Au total, il tombe :
  • 8cm à Orly
  • 6cm à Trappes, Roissy
  • 5cm à Rouen, Boulogne-sur-Mer
  • 4 cm à Abbeville
  • 3 cm à Lille, Dieppe, Angers
  • 2 cm à Caen Alençon


Nantes sous la neige, le vendredi 18 janvier 2013


Un samedi (19 janvier 2013) enneigé au Bois de Boulogne (près de Paris).




Samedi 19 janvier 2013
, une nouvelle perturbation (beaucoup plus active que la précédente) tourbillonne sur toutes les régions situées au sud de la Loire où un redoux assez marqué se produit. Peu à peu, les pluies se transforment en neige en arrivant au niveau de la Loire, et dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 janvier 2013, il neige fortement entre Bordeaux, le Poitou, l'IDF et le Nord de la Lorraine.




Dimanche 20 janvier 2013, les chutes de neige se poursuivent de l'Ouest du Massif central aux régions du Nord en passant par l'Ile-de-France où la couche au sol atteint 10 à 15 cm. Comme le thermomètre affiche -2/-4°C, la neige tient très bien sur les chaussées, même dans Paris où le trafic des transports est très perturbé.

On mesure :

  • 11 cm à Trappes et Roissy
  • 12 cm à Orly
  • 10 cm à Calais et Lille


Paris connait sa 6eme chute de neige la plus importante depuis la guerre.


Ambiance hivernale à l'Ecole Militaire - photo Renaud Fallourd


Épaisseurs de neige estimées en France, dimanche 20 janvier 2013




Par ailleurs, un épisode marqué de pluies verglaçantes se produit entre la Moselle et l'Alsace où l’épaisseur de glace atteint parfois 2 à 3 cm.




Lundi 21 janvier 2013,
deux minimums dépressionnaires circulent au nord de la Loire. Des chutes de neige se produisent au nord et à l'ouest du premier (entre les Pays de la Loire, la Normandie, le Centre, l'IDF, la Picardie puis la Champagne, la Lorraine, la Bourgogne). Cette neige tombe par des températures proches de 0°C et n'occasionne pas vraiment de problèmes de circulation (à Paris, il s'agit de pluie et neige mêlées et la neige tombée la veille continue de fondre lentement).

Le 2eme minimum génère des vents particulièrement violents sur la façade Atlantique. On mesure des rafales à :

  • 159 km/h à la Pointe du Raz (Finistère)
  • 155 km/h à Camaret (Finistère)
  • 144 km/h à Plougonvelin(Finistère)
  • 140 km/h à Ouessant(Finistère)
  • 135 km/h à l'Ile de Groix (Morbihan)
  • 133 km/h à l'Ile-d'Yeu (Vendée)
  • 122 km/h à l'Ile de Ré (Vendée)
  • 118 km/ à La Pointe de Chemoulin (Loire-Atlantique)
  • 114 km/h à Chateau-d'Olonne (Vendée)
  • 111 km/h à Niort (Deux-Sèvres)
  • 110 km/h à Sainte-Gemme (Vendée)
  • 107 km/h à Messanges (Landes) et à la pointe de Socoa (64)
  • 100 km/h à St-Nazaire (44)




Dans la nuit du 24 au 25 janvier 2013, de l'air de nouveau plus froid et plus sec envahit la moitié Nord de la France et notamment le Nord-Pas-de-Calais. En raison du vent, le ressenti est glacial avec des valeurs estimées aux alentours de -8/-20°C.

Voici les températures minimales relevées au thermomètre, dans la nuit du 24 au 25 janvier (le vent soufflait alors à 15/30 km/h):

  • Lille : -12°C
  • Abbeville (80) : -10°C
  • Le Touquet (62) : -8°C
  • Nancy : -8°C
  • Metz : -7°C
  • Rouen : -6°C
  • Deauville : -6°C
  • Roissy : -5°C


Dans la nuit du 25 au 26 janvier 2013, la tendance s'inverse et l'influence océanique reprend le dessus sur la moitié Ouest. Des chutes de neige parfois importantes (mais très éphémères) concernent toute une bande située entre Rennes, la Haute-Normandie, le Nord de la région Midi-Pyrénées et le Languedoc (l’Hérault est également concerné alors que l'IDF est épargnée, contrairement à ce qui avait été prévu).

Quelques hauteurs de neige relevées à la fin de l'épisode :

  • 10 cm sur les collines de Normandie
  • 7 cm à Alençon (Orne)
  • 6 cm au Mans (Sarthe)
  • 4 cm à Laval (Mayenne)
  • 4 cm à Caen (Calvados)
  • 3 cm à Tours
  • 2 cm à Angers

Cette zone de neige marque la fin de la vague de froid (ou de l'épisode de temps froid car les températures n'auront jamais été très basses dans l’Ouest et le Sud).




Mercredi 30 janvier 2013, une douceur exceptionnelle envahit la France, notamment le Midi où, grâce aux éclaircies, les températures sont atteignent parfois des records parfois mensuels :

  • 18,5°C à Lyon (record mensuel)
  • 20,9°C à Uzés (30)
  • 21,3°C à Nîmes-Courbessac (record mensuel)
  • 21,5°C à Collorbrières (83)
  • 21,5°C à Lomne (65)
  • 21,6°C à Generargues (30)
  • 21,8°C à St-Jean-de-Luz (64)
  • 22,3°C à Conqueyrac (30)
  • 22,6°C à Bormes les Mimosas (83)
  • 23,0°C à Cuers (83)
  • 23,3°C à Montclus (30)


Jeudi 31 janvier 2013, la grande douceur concerne essentiellement le pourtour Méditerranéen, notamment le Roussillon et le Languedoc avec :

  • 21°C à Perpignan, Béziers
  • 20°C à Montpellier, Calvi (20)
  • 19°C à Cannes
  • 18°C à Mont-de-Marsan, Agen
  • 17°C à Toulouse, Bergerac



DU 2 au 14 février 2013 : ÉPISODE DE TEMPS FROID ET PERTURBE avec de fréquentes chutes de neige dans le Nord et l'Est. La neige atteint également des épaisseurs remarquables en montagne, notamment en Haute Savoie et surtout dans l'Ouest des Pyrénées.


Samedi 2 février et dimanche 3 février 2013, un puissant courant de nord très instable se met en place sur la France (et toute l'Europe Occidentale). Ceci engendre de fortes chutes de neige sur les versants nord des massifs et un fort risque d'avalanches.


Enfin, les pluies abondantes qui s'ajoutent à une fonte des neige des jours précédents provoque des crues dans le Nord-est, notamment dans les Vosges (cours d’eau de la Vezouze, de la Meurthe et de la Mortagne), la Haute-Saône (cours d’eau de la Saône), l’Yonne, la Meuse, la Haute-Marne (cours d’eau de la Marne) et la Nièvre.


D'autre part, le mistral et la tramontane soufflent en tempête.

Voici les rafales mesurées :

  • 160 km/h au Mont-Aigoual (30)
  • 158 km/h au Col de la Croix de Millet (Ardèche)
  • 155 km/h au Cap Béar (66)
  • 150 km/h au Bec de l'Aigle (entre Cassis et La Ciotat)
  • 148 km/h à Murs (Vaucluse)
  • 142 km/h à Serralongue (66)
  • 141 km/h au Cap Sagro (Corse)
  • 139 km/h au Cap Pertusato (Corse)
  • 128 km/h à Orange (record) et à Salon-de-Provence (rafale la plus forte depuis 1989)
  • 124 km/h à Istres (13), Cassis (13), Istres (13)
  • 122 km/h à Marignane (13), Perpignan (66), St-Paul de Fenouillet (66) et Vive (66)
  • 121 km/h à Arles
  • 120 km/h à Avignon
  • 113 km/h à Montélimar (26)
Etat de la mer dans la tempête de mistral, samedi 2 février 2012, près de Marseille
État de la mer dans la tempête de mistral, samedi 2 février 2013, près de Marseille - source : meteo-marseille.com


Dans la soirée du 3 février 2013, la nuit du dimanche 3 au lundi 4 février 2013 et la matinée du lundi 4 février 2013, une perturbation (front chaud) descend du nord-ouest et occasionne quelques chutes de neige en Lorraine, Alsace Franche Comté, Bourgogne (la neige tient à peine au sol), et surtout en Rhône-Alpes (neige sur les hauteurs à Lyon mais 1 à 3 cm à Annecy, Chambéry, Grenoble).


Mardi 5 février 2013, après un redoux passager, l'air froid océanique reprend le dessus par le nord et une ligne de grain orageux accompagnée de fortes averses de neige balaye une partie de la Picardie, de la Champagne et de la Lorraine en matinée (forte neige à Metz). Cette ligne balaye une grande moitié Sud en soirée et la neige suit la pluie entre Chambéry et Annecy, après que les températures aient atteint 8/10°C.


Durant le passage de l'orage de neige du 5 février 2013 à Lerrain (Vosges)

La neige blanchie une partie de la région Rhône-Alpes et du Nord-est dans la matinée de mercredi 6 février 2013.

On mesure :

  • 20 cm dans l'Ouest du département des Vosges (400 m d'altitude)
  • 10 cm de neige dans les Ardennes
  • 9 cm à Besançon
  • 8 cm à Nancy


Ce courant de nord froid et très humide occasionne d'énormes chutes de neige sur le massif Pyrénéen, entre les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Garonne où il tombe environ 1 m en 36h au-dessus de 1000 m d'altitude.

La hauteur de neige au sol atteint :

  • 3,10 m à Cauterets (Hautes-Pyrénées) à 1840 m d'altitude
  • 3,30 m au lac d'Ardiden (2445 m).

Du coup, le risque d'avalanche 4 à 5/5 est déclenché dans cette région.


Vendredi 8 février 2013, des averses de neige descendent de la Mer du Nord vers le NOrd-Pas-de-Calais, laissant une couche de 1 à 3cm entre Lille et Lens. D'autres averses de neige se produisent vers Lyon et surtout St-Etienne où la couche atteint 6 cm.


En soirée et dans la nuit du 8 au 9 février 2013, l'IDF est à son tour concernée avec localement 2 à 3 cm dans le Val-d'Oise et la Seine et Marne.


La matinée du dimanche 10 février 2013 est très froide dans l'Est avec :

  • -25°C à Maiche (Doubs, 800 m d'altitude)
  • -23°C à Val-d'Isère (Savoie)
  • -21°C à Tignes (Savoie)
  • -20°C à Barcelonnettes (Alpes-de-Haute-Provence)
  • -19°C à Pontarlier (Jura)
  • -18°C à Chamonix et à Bellefontaine (Vosges)
  • -16°C à Briançon
  • -15°C à Saint-Ouen les Parey (Vosges) et à Erneville aux Bois (Meuse)
  • -12,5°C à Auberive (Haute-Marne)
  • -11°C à Chaumont (Haute-Marne)
  • -10°C à Langres, Nancy, Besançon
  • -9°C à Evian, Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)

Dans le même temps, une perturbation Atlantique très active arrive dans cet air froid et engendre des chutes de neige au nord et à l'Est d'une ligne Rouen - Paris - Auxerre - Montpellier. La neige ne tient quasiment pas dans Paris et quelques flocons sont signalés jusqu'à Marseille. Ils atteignent le Var et les vallées des Alpes en soirée. Une quarantaines de départements du Nord et de l'Est du pays sont placés en vigilance orange à la neige et au verglas.


Sèvres (92) sous la neige, en fin d'après-midi du 10 février 2013 (au moment du passage de la principale perturbation).

En soirée, la couche atteint environ 4 cm dans la Somme, 2/3 cm en Seine-et-Marne, Bourgogne jusqu'au nord du Lyonnais.


D'autre part, une avalanche dévale sur la station de sports d'hiver de Barèges (Hautes-Pyrénées) qui est aussitôt évacuée. Aucun blessé n'est à déplorer mais un parking automobiles est enseveli. Il faut dire qu'en cette mi-février, l'enneigement est exceptionnel en montagne, notamment dans l'Ouest des Pyrénées où des records sont battus (même les véritables statistiques ne débute qu'en 1995...).

Ainsi, le 11 février 2013, on mesure :

  • 3,50 m à l'Hospitalet près l'Andorre (2300m, Ariège)
  • 4 m à Cauterets (1840m, Hautes-Pyrénées) - record depuis 1981
  • 4,05 m au Lac d'Ardiden (2445m, Hautes-Pyrénées)
  • 4,13 m à Port d'Aula (2140m, Ariège)
  • 4,35 m à Artouste (1870m, Pyrénées-Atlantiques)
  • 4,90 m en bas des pistes (5,50 m en haut !) de la station de Piau Englaly (Hautes-Pyrénées)



La station de Piau-Engaly, ensevelie sous 4,90m de neige ! Les fenêtres des appartements sont totalement obstruées...


Lundi 11 février 2013 au matin, la perturbation pluvio-neigeuse qui a traversé les trois-quarts de la France arrive sur les régions du Nord et de l'Est essentiellement sous forme de neige. Les chutes de neige sont assez marquées sur le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine, la Haute-Marne et surtout les Alpes (jusque dans les vallées). Il neige également dans l'arrière-pays Varois et surtout Niçois (au-dessus de 200 à 400 m).

On relève les épaisseurs suivantes :

  • 25 à 30 cm à Annecy
  • 19 cm à Chambéry
  • 15 cm à Grenoble (en moyenne)
  • 13 cm à St-Auban (Alpes-de-Haute-Provence)
  • 8 cm à Nancy
  • 6 cm à Lille et Besançon
Neige ANnecy Le Vieux
Près de 30 cm sont tombés vers Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie)


Neige Aix-les-Bains
Quasiment la même épaisseur à Aix-les-Bains (Savoie)


On mesure 4 à 7 cm de neige dans le département du Nord, comme ici à Roncq (photo Infoclimat.fr)

Nancy
8 cm de poudreuse recouvre la Place Stanislas, à Nancy
(photo Infoclimat.fr)


Lundi 11 février 2013 en fin d'après-midi, une dépression centrée au nord de Bordeaux engendre une tempête accompagnée de puissantes lignes de grains orageuses (grêle et neige locales jusqu'en plaine) sur l'Aquitaine. D'énormes vagues déferlent sur le Pays-Basque et inondent une partie de la côte.

Les rafales de vent atteignent :

  • 110 km/h à Biscarosse (Landes)
  • 102 km/h au Cap ferret (Gironde)
  • 100 km/h à Messanges (Landes) et à St-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)
  • 87 km/h à Biarritz


Jeudi 14 février 2013, une perturbation océanique très active et accompagnée d'air beaucoup plus doux met fin à cette période de temps froid. En arrivant dans l'air froid, de petites chutes de pluies verglaçantes ont lieu entre la fin de la nuit et le milieu de la matinée sur un axe Bourges, Orléans, Paris, Chartres, Rouen, Lille, Charleville-Mézières, Reims.
Elles provoquent donnent lieu à de fréquents accidents de la circulation et sur la voie publique (chutes sur les trottoirs verglacés). Le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie et l'Ile-de-France sont particulièrement touchés.



Circulant sur de véritables patinoires, des centaines de véhicules ont quitté la route dans la matinée du 14 février 2013...


Les pluies verglaçantes se transforment plutôt en neige en gagnant la Bourgogne, la Lorraine, l'Alsace, la Franche Comté et le Nord de la région Rhône-Alpes (neige fondue à Lyon mais neige tenant au sol à Annecy).


Il faut dire qu'en début de matinée, les températures ont parfois atteint des niveaux très bas sur les sols enneigés du quart Nord-est avec :

  • -21°C à Pontarlier (Doubs)
  • -17°C à Buhl-Lorraine (Moselle)
  • -15°C à Mulhouse (Haut-Rhin)
  • -14°C à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)
  • -13,5°C à Colmar
  • -12°C à Nancy
  • -12°C à Epinal (Vosges)
  • -12°C à Auberive (Haute-Marne)
  • -11°C à Metz
  • -9°C à Strasbourg


Du jeudi 21 février au lundi 25 février 2013, une advection d'air très froid en provenance de Russie aborde le Nord-est de la France, puis concerne tout le pays dés le samedi 23 février.

Remarque sur l'enneigement de l'hiver 2012/2013 : avec de nombreux épisodes neigeux au début du mois de décembre 2012, à la fin janvier 2013 et en février 2013, l'hiver 2012/2013 est assez exceptionnel. Certaines stations de montagne battent d'ailleurs des records (même si les mesures régulières sont assez récentes).

En plaine, on comptabilise :

  • 26 jours de neige à Lille
  • 24 jours de neige à Roissy (43 cm en cumul sur l'ensemble de l'hiver)
  • 7 jours à Toulouse
  • 4 jours à Nice
  • 3 jours à Biarritz et Ajaccio


Jeudi 21 février 2013 : les températures restent inférieures à 2°C dans tout le Nord et l'Est du pays. Ces valeurs ne sont pas exceptionnelles MAIS les vents de nord-est sont très sensibles et accentuent très nettement le froid (d'autant que le ciel est couvert l'après-midi).


Vendredi 22 février 2013 : Les températures minimales sont négatives sur l'ensemble du pays (sauf Côte d'Azur, Corse et Roussillon) avec un vent sensible sur la moitié Nord et un ressenti de -5 à -15°C. On relève -5 à 7°C au thermomètre dans le Nord-est et le Massif central. Il neigeote à partir de la matinée sur Paris, puis dans tout le Nord et l'Est l'après-midi (seulement quelques flocons en général).

Pas de dégel sur la moitié ou les 2/3 Nord et Est de la France avec des températures maximales de :

  • -2°C à Nancy
  • -1°C à Rouen
  • 0°C à Paris et Lyon


Le samedi 23 février 2013, est la journée la plus froide de l'hiver 2012/2013. La neige apparaît significativement dans le Var (10/15 cm dans l'arrière-pays) et parfois, jusque sur la côte (comme du côté de Fréjus).


Températures minimales de la matinée du samedi 23 février 2013


Températures maximales de l'après-midi du samedi 23 février 2013


La neige à Sainte-Anastasie, dans la Var (photo Christophe Ferré) - cumul de 20 cm


La neige à Draguignan (Var), au matin du 24 février 2013- photo Infoclimat




Dimanche 24 février 2013, la neige se généralise aux trois-quarts de la France, mais les températures commencent à remonter lentement (après une matinée où les gelées n'auront épargné que la Corse et une étroite bande littoral (neige à Brest). Il neige également abondamment sur les hauteurs d'Ajaccio (dés 200 m). Notez que l'Ouest de Grenoble (près du Vercors et de la Chartreuse) est recouvert de 10 cm de neige alors que l'Est de la ville (St-Martin-d'Hères par exemple) est totalement épargnée.


Les hauteurs d'Ajaccio pris par surprise par d'importantes chutes de neige dans la matinée du dimanche 24 février 2013- photo Infoclimat


Il a également neigé sur les côtes du Finistère, comme ici à Ploudaniel -photo Infoclimat


De fortes averses de neige ont touché les côtes Normandes, notamment le pays d'Auge (ici, à St-Martin-aux-Chartrains - 14)-photo Infoclimat


Une fine pellicule de neige recouvre Gonnehem, dans la Pas-de-Calais (comme les 2/3 de la France) -photo Infoclimat




Lundi 25 février 2013 au matin, il neige sur les trois-quarts de la France, notamment entre la Belgique et les Pyrénées (Lyon est en limite avec 3cm). La région Midi-Pyrénées puis l'IDF (seulement en soirée) sont placées en vigilance orange. Vers 8h, on comptabilise plus de 200 km de bouchons près de Paris où la neige a été un peu sous-estimée (il tombe 2 à 5 cm en général, quasiment rien dans Paris où la température reste légèrement positive).
Une accalmie se produit à la mi-journée avant le retour d'une nouvelle zone de neige par la Belgique en fin d'après-midi. Il neige en Champagne-Ardenne puis en IDF, Picardie, Haute-Normandie, Centre. Cette neige tombe par des températures de 0 à 2°C et ne tient pas au sol en-dessous de 100 m d'altitude. La pluie reste mêlée à la neige tout au long de la soirée dans le centre de Paris.


Quelques hauteurs de neige mesurées :

  • 3 cm à Montauban
  • 4 cm à Pau
  • 5 cm à Orly, Roissy
  • 6 cm à Trappes
  • 7 cm à Toulouse
  • 9 cm à Limoges



Combs-la-ville (près de Melun, 77) se réveille sous 3 cm de neige au matin du lundi 25 février 2013 - source meteo-paris.com


Quelques centimètres de neige recouvrent également Toulouse - source meteo-toulouse.org



Du 4 au 5 mars 2013 : après quelques jours de temps très calme, les vents se lèvent sur les régions Méditerranéennes et dans le domaine de l'Autan :

Le 4 mars, les rafales atteignent :

  • 84 km/h à Tanus (Tarn)
  • 85 km/h à Toulouse (Haute-Garonne)
  • 93 km/h à Castelnaudary (Aude)
  • 104 km/h à Tanus (Tarn)
  • 107 km/h à Saint-Felix-Lauragais (Haute-Garonne)
Le 5 mars 2013 :

En Provence :
  • 100 km/h à Marignane,
  • 105 km/h à Trets, 105 km/h, au Cap Cepet et à Vidauban
  • 118 km/h à Camarat
  • 124 km/h au Levant,
  • 128 km/h au Dramont (St-Raphaël),
  • 133 km/h au Bec de l'Aigle et au Dramont.
  • 141 km/h sur Porquerolles,

Le vent d'autan présente également de puissantes rafales :

  • 96 km/h à Francazal (Haute-Garonne)
  • 102 km/h à Mauroux (un peu nord-ouest de la Haute-Garonne)
  • 113 km/h à Toulouse-Blagnac
  • 116 km/h à Tanus (dans le Tarn, en limite de l'Aveyron)
  • 117 km/h à Saint Félix du Lauragais

Les vents sont particulièrement violents en mer, soulevant d’énormes vagues qui déferlent sur le littoral du Languedoc-Roussillon mais aussi en Provence et Côte d'Azur.


Coup de mer avec de rafales jusqu' à 80 km/h au Cap d'Antibes - photo meteo-nice.org - auteur : Patrick Schug



De fortes précipitations accompagnent ces vents violents.

  • Entre mardi 5 mars et mercredi 6 mars au matin (24h), il tombe :
  • 218 mm à Argelés-sur-mer
  • 185 mm à Céret
  • 177 mm à Elne
  • Entre mardi 5 mars après-midi et mercredi 6 mars après-midi (24h), il tombe :
  • 108 mm à SERRALONGUES
  • 105 mm à Vives

Des inondations concernent la région située au nord de Perpignan car le cours d'eau de l'Agly est en forte crue (comparable à celle très importante de novembre 1999). 700 personnes sont évacuées au Bacaresse et une alerte rouge est lancée par Météo-France (très rare). Un automobiliste se noie, emporté par le courant du Réart (près de Perpignan). Les intempéries entraînent en effet des conditions de circulations très difficiles au nord de l'agglomération de Perpignan, la rocade reliant la ville à Rivesaltes étant fermée à la circulation pour cause d'inondation.




La voie rapide D900 coupée à la circulation


La plage de Barcarès après la crue du 6 mars 2013...


Jeudi 7 mars 2013

Un puissant courant de sud-ouest perturbé propulse de l'air subtropical sur l'Europe Occidentale, notamment sur les régions du Sud-ouest de la France.

Sans atteindre des records, les températures de l'après-midi sont particulièrement élevées avec :

  • 23°C à Pau (64)
  • 22,6°C à St-Jean-de-Luz (64)
  • 22,2°C à Tarbes (65)
  • 22°C à Dax (40)
  • 21,9°C à Bordeaux (33)
  • 21,5°C à Biarritz (64)
  • 20,8°C à Auch (32)
  • 20,7°C à Bergerac (24) et Cognac (17)
  • 20,2°C à Albi (81) et Agen (47)


Du 11 au 15 mars 2013 : épisode majeur de froid et de neige sur la moitié Nord, puis sur toute la France.

MARS 2013 est l'un des mois de mars les plus froid de l'histoire sur toute la moitié Nord de l'Europe où l'anomalie est très impressionnante ! En France, c'est le mois de mars le plus froid depuis 1987, depuis 1970 dans l'extrême Nord et depuis plus d'un siècle dans la moitié Nord de l'Europe (neige au sol en continu à Berlin depuis le 10 mars). Il s'agit également du mois de mars le plus pluvieux sur la Côte d'Azur (243 mm à Nice contre 194 mm en 1956).

Dimanche 10 mars 2013

De l'air très froid venu de Scandinavie envahit le Benelux, les Iles britanniques puis l'extrême Nord de la France en cours de journée où les températures baissent régulièrement jusqu'à l'IDF avec un ciel gris et bas (1°C à Lille, 5°C à Paris en fin de journée). Cet air froid contraste avec la douceur et parfois orageuse qui règne sur le reste du pays.


Températures maximales du dimanche 10 mars 2013 : très net contraste entre les régions situées au nord de la Loire et le reste.


Dans le même temps, une douceur instable persiste sur la moitié Sud entre Dimanche 10 mars et lundi 11 mars où l'on observe une activité orageuse digne d'une journée d'été. 10 000 impacts ont été recensés, notamment dans l'intérieur de la Bretagne et des Pays-de-la-Loire, sur la région Centre ainsi qu'une partie de la Bourgogne et du Lyonnais. Des grêlons de 2 cm à 3 cm tombent en Charente ainsi que dans le Maine-et-Loire. Dimanche vers 19 heures, un gros orage s'est abattu au Creusot (Saône et Loire).

Dans la nuit du 10 au 11 mars 2013, la neige remplace la pluie entre la Normandie, le Nord de l'Ile-de-France (pluie et neige à Paris), la Picardie puis le Nord-Pas-de-Calais. De fortes chutes de neige ont lieu tout au long de la journée sur les côtes Normandes (notamment le Cotentin).


Lundi 11 mars 2013 , le Nord de la Bretagne, la Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais connaissent une tempête de neige alors que les trois quarts Sud et Esrt du pays restent dans la douceur ! (neige dans le Nord et l'Ouest de l'IDF, pluie dans le Sud et l'Est).


Températures maximales du lundi 12 mars 2013

A 21h, on mesurerait :
  • 25 à 30 cm de neige dans le centre du Cotentin,
  • 20 cm près du Havre,
  • 15 cm dans le Calvados et à Dieppe
  • Des congères de plus d’un mètre sur toute la côte Normande, jusque sur le Nord du Finistère et des Côtes d’Armor !


Le lundi 12 mars 2013, les habitants de Freneuse (76) se réveillent sous la neige (photo meteo-rouen.com).



Tempête de neige dans le Nord du Finistère Guerlesquin (29) - source : Infoclimat.fr


Tempête de neige dans le Nord du Pas de Calais Hervelinghen (62) - source : Infoclimat.fr

Mardi 12 mars 2013 , la situation devient vraiment exceptionnelle. Toute les régions situées au nord de la Loire sont presque paralysées par d'importantes chutes de neige. Des milliers d’automobilistes sont piégées sur les routes par d'énormes congères qui dépassent parfois 3m de haut, notamment de Normandie, de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais (depuis la soirée de lundi pour certains). Dans la matinée, l'Ile-de-France se fige, notamment en raison de pluies verglaçantes inattendues en début de matinée (au moment où les franciliens se rendent au travail). Des lignes de métros et de RER ferment, les embouteillages deviennent monstrueux... La région de Lille est particulièrement affectée.
L'autoroute A1 est coupée dans le sens Paris-Province.

Davantage d'infos sur les perturbations qu'à occasionné cette tempête de neige en cliquant ici >>>


Situation à peine croyable à
VILLENEUVE-D'ASCQ (59), près de Lille... Source : meteo-lille.net


Épaisseurs de neige qui étaient prévues pour la fin de l'épisode (cette carte a pour but de visualiser les zones enneigées, mais il ne faut pas la regarder dans le détail car il ne s'agissait que de prévisions à 24h. Par exemple, l'extrême Sud de l'IDF n'a quasiment pas été touché alors qu'il devait tomber 5 à 10 cm.



On a tendance à comparer l'épisode du 12 mars 2013 à celui du 5 mars 1970. Voici la réalité... Celui des 4/5 mars 1970 avait touché davantage les régions du Nord, du Centre et du Nord-est, mais moins ou pas du tout les côtes de la Manche.

Quelques hauteurs de neige mesurées mercredi 13 mars 2013 au matin :
  • 22 cm à Caen
  • 18 cm à Roissy
  • 10 cm à Beauvais
  • 9 cm à Lille et Trappes
  • 7 cm à Alençon
  • 6 cm à Charleville-Mézières

S'il n'y avait qu'une photo à retenir pour illustrer le caractère exceptionnel de cette tempête de neige tardive, ce serait celle-ci : Gonneville (50), dans les congères...



Mardi 12 mars 2013 dans l'après-midi : les automobilistes roulent au pas dans la montée de Sèvres (92)


Récit d'un naufragé de la route, près de Brix (Manche) : "nous allons a la centrale nucléaire de Flammanville. Mal informé, nous empruntons la RN13 le 11/03/13, entre 18h et 20h, mais nous ne pouvons plus avancer. Nous passons la nuit sans assistance, ni eau, ni de nourriture, ni d'information sauf la radio locale ! (inadmissible)"



Le Thymerais (à l'Ouest de l'Eure-et-Loir) situé en limite des deux masses d'air durant plus de 24h, a subit de très fortes précipitations (davantage qu'ailleurs durant cette période). Du coup, la couche de neige atteint localement 40 cm et l'épaisseur de glace liée à la présence de pluies verglaçantes soutenues, atteint au moins 2 cm ! Photos Jérémie Gaillard

Au cours de cette journée, les températures ont été particulièrement basses sur la moitié Nord, et de nombreux records ont été battus. Il s'agit parfois de l'après-midi la plus froide jamais enregistrée pour un mois de mars, avec un maximum de :

  • -3,1°C à Evreux (record mensuel)
  • -2,6°C à Pontoise (record mensuel)
  • -2,5°C à Rouen (record mensuel)
  • -2,1°C à Amiens et Deauville (record mensuel)
  • -1,9°C à Alençon (record mensuel)
  • -1,7°C à Roissy (record mensuel)
  • -1,1°C à Caen (record mensuel)
  • -0,6°C au Mans (record mensuel)

Températures maximales du 12 mars 2013


La neige paralyse la capitale à la mi-mars... - Paris - Odéon (6eme) - 12/03/13



Mercredi 13 mars 2013 au matin, le ciel s'est dégagé sur un tiers Nord du pays, mais comme les sols sont recouverts de neige et que le vent a faibli, les températures minimales sont exceptionnellement basses avec :


  • -15°C à Chapet (78),
  • -14°C à Marville (27),
  • -14°C à Charleville-Mézières RECORD MENSUEL
  • -12,5°C à Achères (78),
  • -12°C à Longchamps (75),
  • -11,5°C à St-Quentin (02) RECORD MENSUEL
  • -11,5°C à Cambrai (59) RECORD MENSUEL
  • -11°C à Pontoise (95) RECORD MENSUEL
  • -11°C à Evreux (27) RECORD MENSUEL
  • -10,5°C à Lille (59) RECORD MENSUEL
  • -10°C à Herblay et Toussus-le-Noble (78),
  • -9°C au Bourget (93) et Trappes (78),
  • -6°C à Belleville (75),
  • -5,5°C à Paris-Montsouris (75),
  • -4°C à St-Germain-des-Prés (75)

Températures minimales de la matinée du 13 mars 2013


Route coupée par les congères à Pommereuil (59)


La neige gagne le Sud-ouest dans la matinée du 13 mars 2013, comme ici à Villefranche-du-Queyran (47)

Dans la nuit et la matinée du 13 mars 2013, le froid gagne les régions du Sud, notamment Midi-Pyrénées où une zone de neige laisse quelques centimètres jusqu'à Toulouse.




Jeudi 14 et vendredi 15 mars 2013, le froid persiste (même si sur la moitié Nord, il est moins intense que les jours précédents). Les gelées matinales sont généralisées (sauf littoral Méditerranéen). Les fortes gelées inférieures à -5°C concernent la moitié de la France dans la matinée du 15 mars !


Températures minimales de la matinée du vendredi 15 mars 2013

Dans le même temps, la tramontane puis le mistral soufflent en tempête et occasionnent quelques dégâts.

Dans la nuit du 13 au 14 mars 2013, les rafales de tramontane atteignent :

  • 157 km/h au Cap Béar
  • 130 km/h à Leucate
  • 122 km/h à Perpignan
  • 109 km/h à Narbonne

Dans la journée du
14 mars 2013, les rafales de mistral atteignent :

  • 138 km/h à Murs (84)
  • 130 km/h au Cap Couronne
  • 128 km/h à Marignane
  • 120 km/h à Avignon
  • 118 km/h à Salon-de-Provence
  • 113 km/h à Carpentras
  • 110 km/h à Orange


Tempête en rade de Marseille, le jeudi 14 mars 2013 - photo Infoclimat.fr




Le Vendredi 15 mars 2013, le temps se calme, sauf en Corse où un gros orage de grêle éclate à Ajaccio - la couche de grêle dépasse parfois 10 cm.


Violent orage de grêle à Ajaccio




Dimanche 17 mars 2013 : De très fortes pluies gonflent les cours d'eau des Cévennes où il tombe 100 à 150 mm en 24h (localement 175 mm). En soirée, la neige remplace la pluie au-dessus de 1300 m d'altitude, sur le plateau ardéchois où il tombe 40 cm d'une neige très lourde et collante. Ceci entraîne des chutes d'arbres sur des lignes à moyenne tension de 20.000 volts et jusqu'à 4.000 foyers sont privés de courant.




Lundi 18 mars 2013: La perturbation qui était située plus à l'ouest la veille, concerne le massif Alpin dans la matinée. Par effet d'isothermie, la pluie se transforme en neige dans la nuit de dimanche à lundi, et de fortes chutes de neige occasionnent des problèmes de circulation entre Grenoble, Chambéry, Annecy et Genève dans la matinée.

Il tombe 5 à 15 cm en moyenne dans la vallée. Neige très abondante en altitude et fort risque d'avalanches sur les massifs Alpins frontaliers ainsi que dans les Hautes-Alpes où 7000 foyers sont privés d'électricité (il tombe 1m à 1,20 m dans le massif Pelvoux).


La neige à Grenoble, au matin du 18 mars 2013 (5 à 10 cm)



La station des Orres (Hautes-Alpes) véritablement ensevelie sous 80 cm de neige en une journée.



Il tombe 60 cm à Gap (Hautes-Alpes).




Mercredi 20 mars 2013 (1er jour du printemps)
, une perturbation arrive dans de l'air relativement froid, et des chutes de neige se produisent entre le Pas-de-Calais et le nord de la Lorraine.

On signale 4 à 5 cm du côté de St-Omer.


Quelques chutes de neige blanchissent temporairement le paysage du Pas-de-Calais (notamment vers Gonnehem) - Source : Infoclimat.fr

Samedi 23 et dimanche 24 mars 2013 : L'air très froid qui affecte le Nord de l'Europe (Londres et Bruxelles sous la neige) s'infiltre lentement vers le Nord-Pas-de-Camais, les Ardennes et le Nord de la Lorraine. Il neige faiblement à Dunkerque et temporairement à Lille ainsi que dans le Nord de la Meuse. Sur ces régions, les températures maximales du 23 mars ne dépassent pas 1 à 2°C.





Jeudi 28 mars 2013
: De l'instabilité se déclenche dans l'air froid entre la Normandie, le Nord de l'IDF, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais, et de petites averses de neige sont signalées sur ces régions (la neige épargne Paris).

Vendredi 29 mars 2013
:
Le temps reste très froid pour la saison sur une grande moitié Nord, et les perturbations continuent de circuler très au sud. Toute l'Europe du Nord reste dans un froid hors norme, et la situation devient presque inquiétante car l'anomalie persiste depuis plus de 3 semaines et elle est extrêmement étendue...
En matinée, il gèle sur quasiment toutes les régions situées au nord de la Loire avec des températures minimales de -5°C à Troyes, Creil, Beauvais, Evreux
En bordure de la perturbation fortement pluvieuse qui circule au sud de la Loire, il neige entre Brest, Lorient, Nantes, La Roche-sur-Yon.



Samedi 30 mars 2013 au matin, il neige en Normandie, notamment sur le Perche où l'on mesure localement 2 à 4 cm (1 cm à Alençon). Neige faible également en Alsace, Lorraine (1 cm à Nancy), les Yvelines et l'Essonne où les routes blanchissent localement.


Ecarts à la normale 2013





Déposez une photo

Trimestre précédent


Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.





 




Google